Nèu e solelh
Temps de decembre

(tirat de Cronicas d'Andrieu Lagarda,
per paréisser a las edicions Vendémias, IEO-Aude)

Contunham la revista de provèrbis sul temps de la fin d'annada.

Per Nadal, la lèbre aI ras de l'ostal : Le froid sévit généralement. Si bien que le lièvre vient près de la maison.

Gelibre de Nadal, cent escuts nos val : Oui, l'hiver règne et c'est fort bien ainsi (Givre de Noël, vaut cent écus).

Un autre dicton renchérit en disant même que nul n'en sait le prix : Gelibre de Nadal, degun non sap quant val.

Bruma de Nadal, fa pas ni ben ni mal : Le brouillard est sans influence.

Nadal gelat, blat granat : La gelée est favorable aux récoltes futures.

Se Nadal trempava, planhiriás pas ta cava : La pluie passe pour propice à la vigne.

Seul le beau temps est anormal, et l'hiver prendra sa revanche pour Pâques.
Nadal al jòc, Pascas al fòc.
Solelh nadalièr fa Pascas als landièrs
(chenêts).
Qui per Nada s'assolelha per Pascas s'atorrelha.

Tornar al calendièr ?
Tornar al somari ?
Tornar a l'indèx ?