Alienòr d'Aquitània

La Duquessa mai illustra d'Occitania, Alienòr d'Aquitània, felena (petite-fille) del primièr trobador, maire de Ricard Còr-de-Lion, poèta e rei, manquèt metre Euròpa tota dins son lèit, se ne cresèm Bernard Manciet :

"Aliénor d'Aquitaine, dit-il, faisait justement à elle seule un empire. Elle ne pouvait que divorcer d'avec un roi de France aux mœurs d'enfant de chœur. Elle se remaria avec un beau Plantagenêt (qui entre parenthèse lui en fit voir de toutes les couleurs !) et du coup, continue notre auteur, elle devint nièce et femme des ducs de Normandie, nièce et mère des comtes de Bretagne, tante du comte de Champagne, nièce et belle-mère des Raymond de Toulouse, grand-mère de Blanche de Castille, et belle-fille et belle-mère et grand-mère des empereurs d'Allemagne... ".

Nòstra Duquessa es occitana per sa naissença e per la lenga que parlava - aquesta lenga, filha ainada del latin, que agèt per primièr grand escrivan conegut Guilhèm IX, Duc d'Aquitània e Comte de Peitièus, grand-paire d'Alienòr &endash; laquala (l'occitan) èra a'naquesta epòca, amb lo latin, la lenga de cultura d'Euròpa, coma farà lo francés res que aprèp Loís XIV, al sègle dètz-e-uèit.

Nasquèt en 1122. Moriguèt lo 31 de març de 1204 a l'abadiá de Fontevrault ; aviá 80 ans. Foguèt rèina de França puèi d'Anglatèrra. Esposèt en primièr Loís VII rei de França que n'agèt doas filhas : Maria e Alix. L'acompanhava dins la crosada de 1148. Lo maridatge foguèt anullat en causa de l'abséncia d'eiretièr mascle. Se marida alavetz amb Enric de Plantegenêt e ven reina d'Anglatèrra. Guiana e Gasconha van venir anglesas. Aurà cinc dròlles e tres dròllas de mai (Guillaume, Henri, Geoffroy, Richard, Jean puis Aliénor, Jeanne et Mathilde).

Foguèt una femna excepcionala dins l'Istòria e fàcia a l'Istòria. Dison qu'èra granda e bèla ; aviá lo gost de la politica, la set de la politica, lo gost del poder, çò que, per una femna del sègle XI, èra pas brica aisit.

Bernat de Ventadorn foguèt lo poèta mai important del Sègle d'aur e foguèt amorós (entre autras) d'Alienòr.

Vaquí sa vida per Uc de Saint Circ :

" Bernard de Ventadour naquit en Limousin, au château de Ventadour.
C'était un homme de petite extrace, fils d'un valet qui faisait office de boulanger et chauffait le four pour cuire le pain du château. Bernard était bel et adroit ; il savait bien chanter et faire les vers ; grands étaient son savoir et sa courtoisie. Le Vicomte de Ventadour, son seigneur, se prit d'affection pour lui, pour ses vers et pour ses chansons, et lui fit grand honneur. Le Vicomte avait une femme belle, gracieuse, jeune et gente, et elle aussi se prit d'affection pour Bernard et pour ses chansons. Elle tomba amoureuse de lui, et lui d'elle, si bien qu'il fit ses vers sur elle et sur l'amour qu'il lui portait. Leurs amours durèrent longtemps avant que le Vicomte s'en avisât. Et quand le Vicomte s'en fut avisé, il chassa Bernard de sa présence ; quant à sa femme, il la fit enfermer et garder. Alors, elle fil savoir à Bernard qu'elle lui donnait son congé, elle le pria de la quitter et de partir.

Et il la quitta et s'en fut trouver la Duchesse de Normandie (Aliénor), qui était jeune et d'un grand mérite. Et Ies chansons de Bernard plurent fort à celle-ci. Il resta longtemps à la cour de la Duchesse, et il s'éprit d'elle, et la Dame s'éprit de lui - de quoi il fit maintes bonnes chansons. Mais le roi d'Angleterre la prit pour femme et l'emmena en Angleterre ; Bernard resta là, triste et dolent. II quitta la Normandie et vint trouver le Comte de Toulouse à la cour duquel il resta. Et après la mort du Comte, il abandonna le monde, les vers, les chansons et Ies plaisirs du siècle ; il se rendit à l'Ordre de Dalon, et là il finit".

Vaquí la vida de l'Alienòr d'Aquitània, femna liura d'un temps ont la femna " ordinària " (la de cada jorn, la del pòble, la majoritat) sabiá pas que podiá èsser l'egala de l'òme.

Per ne saupre mai sus Alienòr d'Aquitània, podètz anar visitar aqueste site (http://www.forumuniversitaire.com/CONFONLINE/confonline-histoire06.asp)

 

 
Tornar al Calendièr de l'Avent ?
Tornar al somari ?
Tornar a l'acuèlh ?