La Marianna es occitana !

LAVABRE ET LA MARIANNE

MARIANNO : Nom par lequel sous la République de 1848, on désigna dans le Midi la révolution démocratique et sociale, société secrète organisée dans le Midi à la même époque.
La signification donnée par le peuple au nom de Marianno a son origine dans la première révolution : Après l'arrestation du roi, le 10 août 1792, on chantait dans tout le Midi une détestable chanson "la Garisou de Marianno" on y lit :
La sannado fabourablo
Qu'aguèt loc le dès d'agoust…
(extrait de Lou Tresor dòu Felibrige de Frédéric MISTRAL)
Longtemps ignorée par les chercheurs et les historiens, l'origine du nom de Marianne, ici attestée par Mistral, est occitane et puylaurentaise. Car c'est en effet un Puylaurentais Guillaume LAVABRE qui en octobre 1792 vers le 10 du mois a pour la première fois baptisé la République "Marianne" dans une chanson qui connut une grande popularité. Artisan cordonnier d'origine protestante, il était suffisamment lettré pour obtenir un poste d'instituteur sous la République, poste qu'il abandonnera très vite en même temps que sa famille, pour devenir une sorte de poète errant tant en français qu'en occitan, s'adonnant aux plaisirs de la plume mais aussi de la bouteille, ce qui ne l'empêchera pas de vivre très vieux, puisqu'il mourra à Toulouse à l'âge respectable de 90 ans.
Guillaume LAVABRE est né à Puylaurens dans la rue Foulimou le 1er mai 1755 et est mort à Toulouse le 23 mars 1845.
S'il choisit le nom de Marianne pour désigner la République c'est que tout simplement ce prénom est très répandu chez les filles de la campagne catholiques qui portent ainsi, à la fois, le nom de la Vierge et celui de sa mère. Ces filles trouvent le plus souvent à s'employer chez les nobles et les bourgeois de la cité et la Révolution sera l'occasion pour la "Marianne" (comprenez la servante) de se libérer de l'exploitation des nantis. C'est là le symbole que Lavabre va chanter dans une chanson particulièrement bien informée pour ce qui est des événements politiques, sur un air à la mode :"Les deux Savoyards". Cette chanson connaîtra très vite un grand succès dans le midi occitan. Il faudra attendre la 3ème République pour voir la Marianne gagner Paris avec l'arrivée d'une classe politique majoritairement occitane qui en fera le symbole officiel de la République.

Discours d'ouverture du Colloque de Puylaurens " La Révolution vécue par la Province" 15 et 16 avril 1989 - Maurice AGULHON :"C'est bien en effet la chanson de Guillaume Lavabre, le chansonnier puylaurentais qui en donnant la première occurrence du prénom de Marianne pour désigner la République, fait de cette invention un fait méridional ou, pour mieux dire, occitan."

Mercé a Josiana Daunís que nos forniguèt documents
per aquesta pagina del Calendièr de l'Avent.

LAVABRE E LA MARIANNA

" MARIANNO : Nom que s'utilizèt jos la Republica de 1848, dins lo Miègjorn per designar la revolucion democratica e sociala, societat secrèta organizada dins lo Miègjorn a'n aquesta epòca.
Lo sens donat pel pòble al nom de Marianno ten son origina dins la primièra revolucion : aprèp l'arrestacion del rei, lo 10 d'agost de 1792, se cantava dins tot lo Miègjorn una detestabla canson "la Garisou de Marianno", ont se pòt legir :
La sannado fabourablo
Qu'aguèt loc le dès d'agoust…
(tirat de Lou Tresor dòu Felibrige de Frederic MISTRAL)

De temps inhorada pels cercaires e istorians, l'origina del nom de Marianna, aicí atestada per Mistral, es occitana e de Puèglaurenç (de Tarn). De fait, es un òme de Puèglaurenç, Guillaume LAVABRE, que, en octobre de 1792 cap al 10 del mes, a pel primièr còp batejat la Republica "Marianna" dins una canson qui coneguèt una granda popularitat. Artesan pegòt d'origina protestanta, èra pro educat per obténer un pòste de regent jos la Republica, pòste que daissarà tombar pro lèu atal coma sa familha, per venir una mena de poèta-landraire tant en francés qu'en occitan, se vodant als plasers de la pluma mas tanben de la cantina, çò que l'empacharà pas de venir plan vièlh, ja que morirà a Tolosa a l'atge de 90 ans.

Guillaume LAVABRE nasquèt a Puèglaurenç carrièra Foulimou lo 1èrr de mai de 1755 e moriguèt a Tolosa lo 23 de març de 1845.

Se causís lo nom de Marianna per designar la Republica es que, tot simplament, aqueste pichon nom es fòrça espandit per las filhas de la campanha catolicas que pòrtan atal, a l'encòp lo nom de la Vèrge e lo de sa maire. Aquestas filhas trabalhan sovent cò dels nòbles e dels borgeses de la vila e la Revolucion serà l'escasença per la "Marianna" (cal comprene la sirventa) de se liberar de l'expleitacion dels rics. Vaquí lo simbòl que va cantar Lavabre dins una canson plan informada per çò que concernís los eveniments politics, sus un aire a la mòda :"Les deux Savoyards". Aquesta canson aurà lèu un grand succès dins lo Miègjorn occitan. Caldrà esperar la Tresena Republica per veire la Marianna ganhar París amb l'aveniment d'una classa politica majoritàriament occitana que ne farà lo simbòl oficial de la Republica.

Discors d'obertura del Collòqui de Puèglaurenç " La Révolution vécue par la Province" los 15 e 16 d'abril de 1989 - Maurice AGULHON :

"C'est bien en effet la chanson de Guillaume Lavabre, le chansonnier puylaurentais qui en donnant la première occurrence du prénom de Marianne pour désigner la République, fait de cette invention un fait méridional ou, pour mieux dire, occitan."

Revirat d'un tèxte en francés de l'Associacion Marianna
(Comuna de Puèglaurenç 81700) :
Création et Développement d'un produit touristique

Tornar al Calendièr de l'Avent ?
Tornar al somari ?
Tornar a l'acuèlh ?